La Chasse

Une histoire de passion

Tout petit déjà à 8 ans, il collait aux bottes de son grand père, garde de chasse au pays des étangs “les Dombes” près de Lyon ou il y a passé toutes ses vacances. Sa passion est née !

Naturellement avec cet héritage ce petit fils de garde devint président de chasse en région Ile de France ou il a géré un territoire de 250ha ainsi qu’un de plus de 500ha pendant plusieurs années.

Aujourd’hui il exerce sa passion au quotidien, afin d’accueillir les passionnés comme lui sur ce magnifique biotope en Sologne.

 

Il garde un bon souvenir de la Brie et de ses habitants, le seul reproche c’est l’agriculture intensive pratiquée qui rend parfois les ouvertures en plaines bien tristes par son manque flagrant de couverts. Amoureux de la chasse au petit gibier et surtout de la plume, il finit par acquérir un domaine pour pouvoir maîtriser les cultures.

Comme beaucoup de chasseurs il tomba amoureux de la Sologne et c’est dans cette mythique région de Raboliot qu’il compte vous accueillir pour vous faire passer d’inoubliables journées à la recherche de la plume. L’ambition de notre chasse est de retrouver la pratique de votre passion comme au temps jadis dans le biotope de nos aïeux. Ici le respect du gibier, le plaisir d’observer le travail des chiens, et la beauté du site vous raviront.

Le domaine de chasse

  •  La qualité et la densité de gibier exceptionnelles : faisans, perdreaux rouges, ou gris, colverts.

 

  • Très bon couloir migrateur : grives, bécasses, ramiers, sauvagines,

 

  • Plus de 100 ha consacrés à la plume, 36 ha de culture parsemée et consacrée au gibier,
  • Les conseils du garde-chasse,
  • Hébergements dans le domaine,
  • Un accueil et une convivialité sans égal,
  • Ses étangs, rivières, ruisseaux, mares vous garantiront le contact du gibier d’eau.
Tarifs chasse saison

Les atouts du domaine de chasse

Plus d’un tiers du territoire se retrouve entre mêlé par la rivière, ruisseaux, marres et 2 étangs. C’est pour cette raison qu’en période de migration vous aurez le bonheur de découvrir : Les bécassines : elles font parfois une halte sur nos queues d’étangs et c’est toujours au moment ou l'on s’y attend le moins qu’une sourde vous part dans les bottes. Les bécasses : elles trouvent chez nous un terrain idéal, car nos terres sableuses et humides leur permettent de vermiller pour se ressourcer après de longue migration. Dés les premiers grands froids au nord de l’Europe de belles boutées sont présentes en Sologne. Vos chiens vont se régaler. Attention : pour la bécasse écrire à la FDC du Cher 22, rue Charles Durand 18000 Bourges, pour demander un carnet de prélèvement (2 € le carnet + 1 € de timbre) vous donnant droit à prélever 2 bécasses. La sauvagine : bien placé sur l’axe migratoire certains oiseaux feront étape en Sologne. D’autres hiverneront dans notre région malgré le gel ou ils alternent leur visite entre la Loire eau vive et étangs au moindre dégel. Sarcelle d’hiver, souchets, pilets et vous émerveilleront par leurs couleurs fantastiques.

La perdrix rouge

Le biotope se prête facilement à cet oiseau ou les haies, cultures lisières de bois et les friches s’alternent a merveille pour un perdreau qui se reproduit très bien dans notre région. En Sologne la chasse du perdreau rouge débute mi septembre et se termine le 31 janvier.

Le faisan

Notre territoire accueille une belle densité d’oiseaux grâce a ses nombreux points d’eau et sa diversité. Ce bel oiseau piéteur donnera du fil a retorde aux meilleurs des chiens et mettre ce beau gibier au bout d’un fusil se méritera.Chasse mi septembre au 31 janvier.

La perdrix grise

Nos cultures a gibiers vous rappelleront les chasses d’autrefois ou les mini parcelles de céréales se juxtaposaient Dans ces lieux exceptionnels la perdrix grise se plait et se défend a merveille. Vous l’entendrez rappeler sa compagnie sans pouvoir l’approcher Ici rien n’est fait pour aider le chasseur, tout est réalisé pour la survie du gibier ! En Sologne la grive se chasse mi septembre au 31 janvier.

Le canard Colvert

La Loire, ses affluents et tous les étangs nous garantiront une importante présence de ce canard bien sauvage. Ce dernier sédentaire dans notre région viendra vous saluer sur nos étangs pour conclure votre séjour. « Prévoir munitions pour zones humides ».

La caille

De plus en plus présentes dans nos contrées, vous aurez peut être le bonheur de lever ses petites demoiselles qui traînent à partir de notre territoire car nous ne récoltons pas nos cultures, elles y trouvent gites et couverts et feront le bonheur de nos chiens qui adorent les odeurs fugaces de ces oiseaux fugueurs !

Le pigeon ramier

Malgré la présence d’une belle population de sédentaire, on note une forte présence de migration du bel oiseau bleu. La culture du mais a connu un tel essor dans la région centre que cela devient une halte obligatoire pour cet oiseau qui y trouve nourriture et bois pour se reposer. De beaux coups de fusil en perspective surtout que des bandes de tournesol sont présentes sur notre territoire.

Les grives

Au fil de la saison vous verrez défiler les mauvis, musiciennes, litornes, draines survoltant d’une haie a une autre, elles se régalent des baies présentes dans nos lisières et ne dédaignent pas quelques cultures ou vous les lèverez comme des perdrix.